Ostéopathie Viscérale : qu’est-ce que c’est ?

Ostéopathie viscérale

L’ostéopathie viscérale est une sphère de l’ostéopathie qui s’intéressent aux maux des viscères, autrement dit les organes digestifs, ceci est une définition d’usage car le poumon,le cerveau, le cœur sont appelés viscères.

L’ostéopathie viscérale dans la pratique

Tout d’abord l »ostéopathie viscérale implique un ensemble de techniques thérapeutiques qui corrigent la violation du fonctionnement des organes internes.

En effet chaque organe effectue un certain mouvement, dépendant ou indépendant de la respiration.

Aussi les perturbations de leur rythme naturel entraînent des défaillances fonctionnelles, des douleurs et le développement de maladies.

Le mouvement des organes est structuré les uns par rapport aux autres.

Ainsi, les défaillances de l’un d’entre eux affectent inévitablement l’ensemble du système.

L’ostéopathe détermine la position des organes et leur niveau de mobilité et évalue l’état du tissu musculaire et des ligaments.

Sur la base des données obtenues, il établit un diagnostic.

Le traitement repositionne les organes et les os, renforce les ligaments,  améliore la circulation de la lymphe, du sang.

Enfin le corps déclenche la fonction d’auto-guérison et le développement de pathologies s’arrête grâce au traitement.

La manipulation en ostéopathie viscérale :

D’abord celle-ci répare les déséquilibres fonctionnels et structurels dans tout le corps, y compris  vasculaires, nerveux, urogénitaux, respiratoires, digestifs et lymphatiques.

Il évalue et traite la dynamique du mouvement et de la suspension par rapport aux organes, membranes, fascias et ligaments.

La manipulation viscérale augmente la communication proprioceptive à l’intérieur du corps.

Le traitement d’un patient nécessite une évaluation des relations structurelles entre les viscères, leurs attaches fasciales ou ligamentaires au système musculo-squelettique.

Les tensions dans le tissu conjonctif des viscères peuvent résulter de cicatrices chirurgicales, d’adhérences, de maladies…

Les modèles de tension se forment à travers le réseau fascial au plus profond du corps.

Cela créé une cascade d’effets loin de leurs sources pour lesquels l’organisme devra compenser.

Aussi des points de tension fixes et anormaux que le corps doit déplacer.

Cette irritation chronique fait place à des problèmes fonctionnels et structurels.

Imaginez une adhérence autour des poumons.

Cela créerait un axe modifié qui exigerait des adaptations anormales de la part des structures corporelles voisines.

Par exemple, l’adhérence pourrait modifier le mouvement des côtes, ce qui pourrait alors créer des forces déséquilibrées sur la colonne vertébrale.

Et, avec le temps, développer une relation dysfonctionnelle avec d’autres structures.

Ce scénario ne met en évidence qu’une des centaines de ramifications possibles d’un petit dysfonctionnement – amplifié par des milliers de répétitions chaque jour.

Voyons cela en vidéo.

Manipulations Viscérales en Vidéo

 

Il existe des liens précis entre les structures somatiques, tels muscles et les articulations, système nerveux lymphatique, organes viscéraux, moelle épinière et cerveau.

Par exemple, les nerfs sinuvertébraux innervent les disques intervertébraux.

Ils ont des connexions directes avec le système nerveux lymphatique, qui innerve les organes viscéraux.

Les nerfs sinuvertébraux et le système nerveux sympathique sont liés à la moelle épinière, qui a des connexions avec le cerveau.

L’ostéopathie & M. Barral

Le travail clinique de Barral avec les viscères l’a amené à développer une forme de thérapie manuelle qui se concentre sur les organes internes.

Mais aussi leur environnement et l’influence potentielle sur de nombreux dysfonctionnements structurels et physiologiques.

Le terme qu’il a inventé pour cette thérapie était Manipulation Viscérale.

La manipulation viscérale repose sur la palpation des forces normales et anormales dans le corps.

En utilisant des techniques spécifiques, les thérapeutes  évaluent comment les forces anormales interagissent, se chevauchent et affectent les forces normales du corps au travail.

L’objectif est d’aider les forces normales de l’organisme à éliminer les effets anormaux.

Ces effets peuvent être globaux.

Ostéopathie viscérale : Ses bienfaits

Premièrement elle encourage vos propres mécanismes naturels pour améliorer le fonctionnement de vos organes, améliorer la mobilité du système musculo-squelettique.

Aujourd’hui, une grande variété de professionnels de la santé effectue des manipulations viscérales, comme les ostéopathes

Mais aussi les allopathes, les chiropraticiens.

Comment se passe une consultation

D’abord a manipulation viscérale est basée sur le placement spécifique de forces manuelles douces.

Ceci pour encourager la mobilité normale, le tonus, le mouvement des viscères et leurs tissus conjonctifs.

Ensuite ces manipulations douces peuvent potentiellement améliorer le fonctionnement des organes individuels.

Aussi les systèmes dans lesquels les organes fonctionnent et l’intégrité structurelle du corps entier.

L’harmonie et la santé existent quand le mouvement est libre et que l’excursion est pleine –

Quand le mouvement n’est pas travaillé, surexcité, déprimé ou en conflit avec les structures voisines et leur mobilité.

Les thérapeutes évaluent les actions fonctionnelles dynamiques et les structures somatiques qui exécutent les activités individuelles.

Enfin ils évaluent la qualité des structures somatiques, leurs fonctions par rapport à un schéma harmonieux global.

 

 

Ostéopathie Viscérale : qu’est-ce que c’est ?
4.6 (92.5%) 8 votes