Consultation ostéopathie

Ostéopathe : que fait-il et quand le consulter ?

Posted by

Origine

Fondée au XIXème siècle par le médecin américain Andrew Taylor Still l’ostéopathie est une pratique exclusivement manuelle. Pendant la guerre de Sécession, le docteur Still pratiqua la médecine et la chirurgie, acquérant ainsi une connaissance très profonde de l’anatomie. En 1864, quatre membres de sa famille mourraient suite à une méningite. L’impuissance de la médecine à soigner ses semblables, suscita chez lui de nombreuses questions sur le fonctionnement du corps humain. C’est ainsi qu’il réalisa le principe fondateur de l’Ostéopathie : « La guérison est le retour à l’équilibre antérieur, momentanément perturbé par la maladie et auquel on doit parvenir de nouveau, non seulement par les ressources du corps, mais aussi par les facultés de l’esprit »

En 1892, il fonde l’American School of Osteopathy à Kirksville dans le Missouri. Ses enfants et quelques proches sont ses premiers élèves. Entre 1892 et 1900, l’ostéopathie connaît un essor impressionnant et fait son apparition en Europe 1917 où la British School of Osteopathy ouvre ses portes. En France, l’ostéopathie apparait dans les années 60, mais il a fallu attendre la loi n°2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé pour que l’ostéopathie soit reconnue officiellement.

Principes

Lorsqu’une lésion organique intervient dans une partie du corps, les perturbations s’en ressentent bien au-delà et interfèrent avec les autres parties du corps. Le grand principe de l’ostéopathie est donc de s’intéresser au corps humain, dans sa globalité, comme un tout et de traiter la cause du problème tout en respectant la relation entre le corps et le mental du patient. Plutôt que de traiter les symptômes, l’Ostéopathe va dénicher la véritable cause d’une pathologie afin d’appliquer le meilleur traitement ; en utilisant des techniques dites douces qui peuvent être structurelles, articulaires, faciales, musculaires, crâniennes ou viscérales.Les techniques s’adaptent à chaque patient, le but étant bien sûr de rétablir l’équilibre du corps dans son ensemble. Comme le disaient les romains : Un esprit sain dans un corps sain !

Quand consulter un Ostéopathe ?

L’ostéopathie s’adresse à tous : aux enfants, aux adultes, aux femmes enceintes et aux personnes âgées. En général, les meilleurs résultats sont obtenus sur les problèmes dits « fonctionnels », c’est-à-dire les douleurs qui nous mènent la vie dure au quotidien et dont on ne trouve pas la cause : douleurs vertébrales, costales et articulaires, tendinites, douleurs et traumatismes musculaires, maux de têtemigraines et vertiges…

L’action est également préventive puisque l’installation des dysfonctionnements est parfois muette de tout symptôme. N’attendez pas d’avoir mal pour consulter.

Contre indications à l’Ostéopathie

En France, la réglementation stipule que l’ostéopathie se destine uniquement aux « troubles fonctionnels du corps humain, à l’exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques ».

Un ostéopathe agrée est en mesure d’identifier les limites de son art et saura orienter son patient vers un médecin pour réaliser un bilan médical complet.

Voici quelques contre-indications :

– d’une maladie systémique : fragilité des tissus, hémorragie, hémophilie, phlébite ;

– d’une fragilité locale : obstruction artérielle ou veineuse, traumatisme récent n’ayant pas fait l’objet d’examens, AVC, hydrocéphalie, hématome, glaucome non contrôlé, cholécystite aiguë, appendicite aiguë, péritonite, néphrite aiguë, hernie discale aiguë avec signes neurologiques.

Comment pratique-t-on l’Ostéopathie ?

L’ostéopathie considère que le corps constitué de trois sphères ne fonctionnent pas l’une sans l’autre et forment un tout :

  •  La sphère Articulaire, s’intéresse à l’ensemble du système osseux et articulaire, c’est à dire à tout ce qui touche au squelette.
  •  La sphère Viscérale, comprend les organes qui se trouvent dans la cage thoracique, l’abdomen et le petit bassin.
  •  La sphère Crânienne, elle s’étend du crâne au sacrum et agit sur tout le système nerveux (cerveau et moelle épinière).

Ces trois sphères étant interconnectées, travailler sur l’une retentira sur les deux autres.

Exemple : un blocage de la première vertèbre cervicale (sphère articulaire) peut agir sur le nerf pneumogastrique (sphère crânienne) et ainsi contrarier les informations nerveuses destinées à la cavité abdominale (sphère viscérale)

Contrairement au Kinésithérapeute, l’ostéopathe va uniquement utiliser ses mains comme outil thérapeutique pour détecter des tensions et des déséquilibres. Grâce à une palpation précise et indolore, il intervient sur les tissus conjonctifs afin de leur rendre toute leur mobilité.

Comment se déroule la première consultation ?

La consultation débute toujours par un interrogatoire du patient. Ceci afin de connaître les raisons de sa venue, ses antécédents familiaux, médicaux et chirurgicaux. Les éléments de réponse permettent de cerner « le terrain » de la patient.

L’anamnèse est ensuite complétée de tests manuels visant :

  • d’une part à s’assurer que la douleur du patient ne fait pas l’objet d’une contre-indication.
  • et à mettre au jour les dysfonctionnements : palpation des tissus, évaluation des tensions musculaires, de l’amplitude de mouvement des articulations…

Ce diagnostic permet à l’ostéopathe de déterminer le ou les endroits d’intervention. Au terme du diagnostic, l’ostéopathe choisit une ou plusieurs des techniques manuelles faisant partie du traitement ostéopathique.

Durée et prix d’une consultation ?

Une séance d’ostéopathie dure entre 45 minutes et une heure. Les ostéopathes fixent librement leurs tarifs. Selon votre situation géographique, et l’expérience de votre ostéopathe les prix peuvent de 45€ à 100€.

L’ostéopathie n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale, mais de nombreuses mutuelles remboursent les consultations en d’ostéopathie. Pour cela  demandez à votre ostéopathe une note d’honoraires en fin de séance.

Qui peut pratiquer l’Ostéopathie ?

Selon le Décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 l’usage professionnel du titre d’ostéopathe est réservé :

– Aux médecins, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes et infirmiers autorisés à exercer, titulaires d’un diplôme universitaire ou inter-universitaire sanctionnant une formation suivie au sein d’une unité de formation et de recherche de médecine délivré par une université de médecine et reconnu par le Conseil national de l’ordre des médecins ;

– Aux titulaires d’un diplôme délivré par un établissement agréé par le Ministère de la Santé ;

Les Ostéopathe ayant obtenu le Diplôme d’Ostéopathie (D.O) indiquent sur leur plaque la mention Ostéopathe Exclusif ou Ostéopathe D.O

Comment choisir son ostéopathe ?

Votre ostéopathe doit être inscrit à la Autorité Régionale de Santé de son département d’exercice. Pour justifier de son inscription à l’ARS, il doit pouvoir vous fournir son  numéro ADELI.